De la mer à l'espace

LE TRANSPORT DES ELEMENTS ARIANE 5

Les éléments du lanceur sont acheminés par voie ferroviaire, fluviale et maritime de leur site de production en Europe jusqu' à un grand port européen le Havre et Bordeaux en France et Collefero en Italie où ils sont embarqués vers Kourou. Deux gros navires spécialement  construit pour çà, le MN Toucan et Colibri sont chargés du transport des containers remorques contenant les étages EPC, EPS,  le segment EAP S1, les deux parties de la coiffe, la SPELTRA et tous les équipements associés.

Les différents éléments d'Ariane 5 arrivent au  Havre, l'Etage à Propergol Stockable de Brême par bateau, les demi-coiffes et la Speltra de Rotterdam, l'Etage Principal Cryotechnique et la Case à Equipements des Mureaux où ils sont  embarqués  sur le MN Toucan ou Colibri. Au terme d'un voyage de deux  semaine, c'est l'arrivée à l'appontement de Pariacabo à Kourou. Tous les  containers se retrouvent ensuite convoyés par route jusqu'au CSG. Seul les  satellites arrivent par avion à l'aéroport de Cayenne.

9va22cpq36jm 1

 

CONTAINER COIFFE

Le transport des 2 demi coiffe en container (17,4 x 6,25 x 4,2 m) se fait par route sur deux remorques de Emmen à Birsfelden au Pays Bas. Puis chargés sur un bateau, les containers embarquent  pour Rotterdam. Là, ils sont chargés sur le Toucan ou le Colibri pour Kourou.

Production

 

TRANSPORT MARITIME

Le MN Toucan est mis en service en juillet 1995 pour transporter les premiers éléments du lanceur MQ de qualification à      Kourou. Long de 115,6 m et large de 20 m, il comporte un garage de 96 m de  long, 17 m de large et 8 m de haut autorisant le transbordement horizontal      (« roll-on, roll-off ») des conteneurs. Construit par les chantiers IHC      Merwede de Kinderkijk (Pays-Bas), le MN Toucan comme le MN Colibri, est      exploité pour le compte d'Arianespace par la Morbihanaise et Nantaise de Navigation, filiale de la Compagnie Nationale de Navigation.      

Production

 

Afin de sécuriser le transport des éléments de lanceurs      entre l’Europe et la Guyane et d’accroître la flexibilité de ses      moyens, Arianespace met en service début 2000 un nouveau navire      roulier, le MN Colibri. Ce navire baptisé le 24 novembre 1999 par sa      marraine, Madame Cécile Luton, dans le port de Rotterdam, est le frère      jumeau de son prédécesseur. La seule différence entre les deux      navires réside dans la puissance légèrement supérieure du second qui      pourra ainsi croiser à la vitesse de 15,5 nœuds. 

 

Production

 

Production

 

Production

 

Production

 

Avec deux navires rouliers à sa disposition, Arianespace double sa capacité de rotation entre l’Europe et la Guyane pour anticiper l’augmentation de cadence des vols d'Ariane 5 et pour offrir de nouveaux services à ses clients comme la prise en charge et le transport de charges utiles volumineuses qui ne peuvent transiter par voie aérienne. Le MN Colibri réalise sa première rotation le 6 janvier 200, entre Brême, Le Havre, Rotterdam et Kourou pour emporter notamment des éléments d'Ariane 505 vers la Guyane. 

 

Production

 

Mn toucan2

 

Mn toucan

 

Le passage du chenal de Kourou est une affaire d'expert.Les équipages pilotant le Toucan et le Colibri le savent bien. Avec 10 à 15 de marges à l'avant et à l'arrière, cela ressemble à un équilibriste sur un fil. Ce sont les sédiments venus de la Cordière des Andes qui engluent et désengluent régulièrement le littoral sous forme de vase jusqu'au Venezuela. Un chenal a été creusé dans le fleuve Kourou afin d'y faire naviguer en sécurité les gros porte container et pétrolier jusqu'au port Pariacabo. C'est le CNES qui en assure l'entretien et le draguage.


Passant devant la pointe des roches et la tour Dreyfus, le Colibri entre dans la dernière portion du chenal longue de 5km. Dans le bassin d'évitage, à quelques centaine de mètres du dock, le navire doit virer d'un demi tour afin de présenter sa porte de déchargement face au quai. Petit déplacement en latéral, le navire est solidement amarré le long du ponton de 80 mètres. Devant le navire, il reste 6 mètre, juste assez pour que la rampe de déchargement de 8 mètres puisse s'ouvrir et se poser sur le quai Ro-Ro (Roll-on, roll-off).
Un chargement classique d'Arianespace représente environ 55 colis pour 650 tonnes. Le Colibri peut accueillir par voyage, une Ariane 5 ou 2 Soyouz ou 2 Vega. Pour Soyouz, il y a 16 remorques plus lourdes qu'Ariane 5 mais moins volumineux. pour Vega, le Colibri le charge à Livourne où il récupére habituellement le segment S1 et S3 des EAP.
Les produits dangereux sur le pont supérieur sont déchargés en premier grâce à la grue du navire. Sur le pont se trouvent les containers d'EADS, support sol et les containers du segment S3 des EAP.


La porte du garage est ouverte, à l'intérieur sous 8 mètres de haut et 90 de long on trouve devant le container de l'étage ECA, puis sur le coté droit les 4 containers ACU, les 2 demi coiffe en face, les 2 container du segment S1, 2 containers ACU et le Sylda. En face, l'étage EPC dans son transporteur. une zone de déluge a été délimité au dessus du segment S1.

 

Source:

Bandeau capcomespace

 

 Retour vers le haut de la page

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/04/2014