Le Spray de Germain

LE SPRAY

Longueur : 11,20 m

Maître-bau : 4.32 m

Tirant d'eau : 1.35 m

Déplacement : 12.71 tonneaux

Voilure : 94 m²

Images2

Le Spray était le nom du voilier utilisé par Joshua Slocum pour accomplir son tour du monde en solitaire qui l'a rendu célèbre.

Le Spray est un ancien bateau de pêche aux huîtres du Massachusetts, gréé en cotre et construit une centaine d'années auparavant. Slocum le reconstruisit en modifiant légèrement sa structure afin de le rendre apte à la navigation hauturière, notamment en augmentant le franc-bord et sa tonture.

Il mesurait 11,20 m de long, 9,80 m de longueur à la flottaison, 4,32 m de large, 1,35 m de tirant d'eau ; sa jauge brute était de 12,71 tonneaux (environ 18 tonnes) pour une surface de voilure de 94 m2. Sa coque a une forme typique de l'Est américain assez conventionnelle à l'époque, avec une grande stabilité de forme (maître bau très large, tirant d'eau peu important), quille longue et safran au tableau arrière. En revanche, les élancements sont réduits afin de mieux supporter le mauvais temps.

À l'origine gréé en cotre aurique [1] (avec une grand-voile, un foc et une trinquette), Slocum le modifia au cours de son voyage à la sortie du détroit de Magellan en lui ajoutant un mât de tapecul et la voile correspondante, changeant le Spray en yawl ; il pouvait également établir un clinfoc en fixant un tangon le long du beaupré.

Le Spray a acquis une solide réputation grâce à son tour du monde légendaire ; les formes ont inspiré d'autres navigateurs lors de la construction de leurs voiliers. Cependant, le récit de Slocum est empreint d'une grande modestie qui ne laisse pas transparaître toute son habileté à la manœuvre, et il est ainsi probable que ce ne soit pas tant le bateau que le navigateur qui soit à copier. Parmi les qualités que l'on peut reconnaître au Spray figure sa stabilité de route : il a ainsi parcouru le chemin de l'île Thursday aux îles Cocos, soit 2 700 milles, avec la barre amarrée pendant les 23 jours de la traversée. Slocum attribue cette performance au « pilote de La Pinta », marin de Christophe Colomb, qu'il imagine en rêve tenir la barre de son voilier.

Diverses répliques du Spray plus ou moins fidèles au plan original ont été construites, tant en bois qu'en acier, mais leur diffusion est restreinte notamment à cause des piètres performances aux allures du près (pour « remonter » le vent) du fait de la quasi absence de surfaces anti-dérive [2].

 

[1]  Le cotre (de l'anglais cutter) est un gréement de bateau à voile, généralement ponté et à quille (contrairement au dériveur), et qui ne possède qu'un mât central, sauf s'il est équipé d'un tapecul. Le cotre diffère du sloop en ce qu'il porte une surface de voile divisée à l'avant (au moins 2 voiles d'avant).

[2]  Dans le premier chapitre de son récit Autour du monde sur un voilier de 11 mètres, Slocum indique que le Spray possédait une dérive mobile, qu'il n'a pas conservée en le reconstruisant.

 

Telechargement

 

La construction en image.

animation réalisée par Alice : gif bricoleur 2016 03 04

2016 03 10

2016 03 31 2

2016 04 08 1

2016 04 14 1

2016 05 05 1

2016 07 29 1

2016 08 12 2

20161213 142603

 

27 avril 2017

Avec son grand frère.

20170427 151659 1

 

A suivre ...

 

Retour page d'acceuil.

 

 

5 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/04/2017